Genre, inégalités et gouvernance

Séance 2
Mercredi 18 mai 2016, 13h – 16h30

Local C0416, Pavillon Taché, UQO

(présidence de séance)

Développement territorial en Amazonie brésilienne : réflexions sur les politiques publiques portant sur le genre
Les habitants des régions éloignées des grands centres, des états de l’Amazonie brésilienne en particulier, accèdent difficilement aux bienfaits du développement. Cette communication abordera les effets du genre sur la construction de ces nouveaux espaces publics (Louargant, 2015 ; Duflo, 2005). Elle analysera la construction de nouvelles inégalités de genre dans ce processus. En effet, les politiques d’égalité en Amazonie n’atteignent généralement pas les femmes habitant en périphérie des capitales régionales. De nouvelles hiérarchisations de l’espace selon le genre apparaissent alors. Nous examinerons les modalités de construction de ces nouvelles inégalités à travers une recension internationale des écrits portant sur le sujet, des analyses du phénomène ou encore des efforts de transformation de cette réalité identifiée dans plusieurs parties du monde. Le rôle des mécanismes de participation populaire (Pereyra, 2013) ainsi que d’autres mécanismes permettant l’expression citoyenne du besoin d’égalité seront également abordés.

Le développement territorial inclusif du genre : un défi libanais.
Plusieurs facteurs de nature juridique, culturelle, sociale et religieuse représentent au Liban des obstacles à une insertion effective de l’objectif d’égalité femmes-hommes en développement local et territorial. Or si des ONG nationales et internationales jouent un rôle important à cet effet dans de nombreuses localités libanaises, les résultats de leurs interventions restent limités. Des organisations de la société civile libanaises intègrent ce thème et mobilisent les femmes autour d’enjeux citoyens territoriaux, mais cette mobilisation ne trouve guère écho au sein des dispositifs politiques et administratifs. Cette communication fera la genèse des obstacles spécifiques à l’intégration structurelle des enjeux de genre en développement territorial au Liban. Elle analysera également les efforts consentis en ce sens au sein de projets associatifs de nature et de provenance diverses.

Genre, développement territorial et conditions de vie dans les petites localités : le cas du Mexique.
Les états mexicains sont divisés régions qui comportent de nombreuses disparités intra-régionales. En effet, les régions centrales de ces états regroupent habituellement des métropoles ou municipalités dont l’Indice du développement humain (IDH) et l’Indice de développement humain relatif au genre (IDG) sont élevés, et d’autres régions où ces indices sont bas et les besoins plus pressants. Par ailleurs, dans ces zones appauvries, ce sont souvent les femmes qui génèrent les stratégies de travail et de vie nécessaires à la survie de leurs familles. Ceci constitue une limite importante des politiques publiques conçues de façon générale pour les femmes, alors qu’elles devraient plutôt en compte leurs conditions réelles d’existence. Nous analyserons comment s’articulent ces deux types de politiques publiques au Mexique et en Amérique latine, en nous attardant tout particulièrement à leur conceptualisation du travail productif et reproductif.